Mai Ishiwata

Danseuse

Mai Ishiwata a fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris. Elle commence avec les Passagers, compagnie de danse verticale. Elle collabore avec Claire Durand-Drouhin – cie Traction, dans plusieurs projets dont certains l’impliquent aux côtés de résidents de l’hôpital psychiatrique de Limoges.

Depuis 2014, elle travaille avec la compagnie Cécile Loyer pour la création d’Une pièce manquante, Histoires Vraies, T.A.C., Kartographie(s), Villes de papier, Frappez fort. Comme pour réveiller les morts… Avec la compagnie Kashyl – Ashley Chen, elle est interprète depuis 2018 dans Unisson, Distances, et We came to live in this world.

Parallèlement à ce parcours, Mai rencontre le butô à travers Ko Murobushi et Carlotta Ikeda qui dirige la compagnie Ariadone qu’elle intègre en 2010. Elle y danse notamment Utt, solo originellement chorégraphié par Ko Murobushi pour Carlotta Ikeda. Elle participe à une création avec la compagnie Medulla – Naomi Mutoh et Laurent Paris, dans Le Grand luminaire. Elle danse dans Horizon de Philippe Ménard – cie pm, Paysages Entrouverts / Paisaia Sumatuak avec Johanna Etcheverry et Mizel Théret – cie Traversée, Puzzling de Blanca Arrieta, Aux Corps Passants et Sunnyboom de Gilles Baron – cie Origami, Knit de Marine Mane, -p/\rc- d’Eric Minh Cuong Castaing – cie Shonen, et participe à plusieurs éditions des 20 danseurs pour le XXe siècle de Boris Charmatz.

Dernièrement, elle prépare un opéra – Armide – avec la metteuse en scène Lilo Baur et elle développe ses outils de transmission à travers les EXTENSIONS.